Comment choisir ses skis de randonnée ?

Ecrit par: Le Canadien Catégorie: Nos conseils produits Date: Commentaires: 0 Vus: 5431

Le ski de randonnée c'est ton truc ? Cet article est pour toi !

Pour profiter un maximum des plaisirs des sports d’hiver et progresser au fil de tes sorties tout en gardant un niveau de sécurité élevé, tu vas apprécier l’article qui suis. Tu y trouveras des conseils avisés pour faire le bon choix dans ton matériel de ski.

Avant toute chose et pour satisfaire tous les types de skieurs, il convient de classer les skis en 3 grandes familles.

Pour l’ensemble de ces catégories de skis, il est impératif de prendre en compte plusieurs critères de sélection. Ton style de pratique, tes ambitions, ton poids et ta taille sont notamment très importants. Nous allons ensemble décortiquer chacune de ces catégories pour trouver ensemble le ski parfaitement adapté à toi, tes envies et ta pratique.

Avant cela, jette un œil sur le cambre de ton futur ski. Il existe plusieurs géométries qui correspondent à différents types de pratiques.

ski de rando graphe cambre rocker

 

  • Cambre traditionnel
    Lorsque tu poses le ski au sol, il touche la neige aux deux extrémités, la spatule et le talon. Le centre, sous le patin, reste légèrement relevé grâce à sa forme arquée. Ski idéal pour une utilisation sur pistes.
  • Rocker en spatule
    Le ski est doté d’un cambre traditionnel associé à un rocker en spatule qui permet une excellente conduite du ski pour les virages. Ski idéal pour une utilisation polyvalente, sur pistes et en tout terrain. 
  • Cambre inversé
    Par opposition au cambre traditionnel, le point de contact se fait sous le patin, spatule et talon étant nettement relevés pour former une sorte de banane. Ski idéal pour le freeride. Pas adapté à la piste. Très peu de contact sur la neige dure et par conséquent mauvaise stabilité sur les pistes.
  • Rocker en spatule et talon
    Le cambre traditionnel est terminé par un rocker avant et arrière, pour une bonne accroche sur les pistes et une flottaison optimale sur neige poudreuse. Ski idéal pour les adeptes de Freestyle. Avec le talon relevé, il permettra une pratique en avant ou en arrière et aidera aussi à la réception des sauts dans le park. 

choisir ses skis de rando

Pour le choix de tes skis de randonnée, à l’instar des skis alpins, les critères principaux seront à nouveau le style de skieur que tu es et le genre d’utilisation que tu feras de ta nouvelle paire de skis. Il est également important de savoir si cela sera ton unique paire de ski ou si tu les achètes comme deuxième ou troisième paire pour un besoin spécifique.

Dans le domaine des skis de randonnée, le poids du matériel est un facteur de choix très important. Un ski léger t’offrira un grand confort à la montée mais sera moins skiable à la descente. A contrario, un ski plus large et un peu plus lourd te fera un peu plus transpirer à la montée mais t’offrira des bien meilleures sensations à la descente. Le choix du bon matériel réside souvent dans le compromis montée / descente… 

A noter que pour gagner des grammes, la construction d’un ski de randonnée est complétement différente de celle d’un ski de pistes.

Bien que ce ne soit pas aussi simple dans la vraie vie, nous allons classer ce type de ski en trois catégories pour t’aider à définir ta pratique et faire le bon choix.

Regarde dessous les conseils pour le choix de tes skis:

  • Randonnées, balades
    Si tu souhaites débuter dans la randonnée à ski ou que tu désires un ski polyvalent, ces conseils s’adressent à toi.
    Du début à la fin de la saison, ce type de ski te permettra de passer partout. Sur toutes les conditions de neige, tu obtiendras une bonne skiabilité. Il est suffisamment léger pour l’ascension et assez robuste et rassurant à la descente. Avec un patin confortable de 80 à 90 mm environ, il t’offre une bonne portance pour un poids compris entre 2.3 et 2.8 kg la paire.
    Depuis quelques années, les fabricants n’hésitent plus à mettre un peu de rocker à l’avant pour une meilleure flottaison en neige fraîche et un meilleur déclenchement des virages. Il est le parfait compromis pour t’offrir un confort d’utilisation dans tous les secteurs

ski de randonnee balades

  • Freeski, Freerando
    Relative nouveauté de ces dernières années, la gamme de ski de randonnée intègre maintenant des skis plus larges – des fat ou super-fat dans le jargon – et un peu plus lourds qui s’adressent aux adeptes du freeride.
    Il n’est plus nécessaire de porter tes skis sur l’épaule pour t’éloigner du domaine skiable. Grâce à ces nouveaux skis, tu bénéficieras d’une stabilité excellente et une portance sensationnelle pour un poids raisonnable. Tu pourras ainsi facilement faire ta trace pour approcher ton couloir ou la pente vierge qui te font envie. Cependant, avec 100 mm minimum au patin et souvent une longueur de ski égale ou supérieure à ta taille, tu auras tout de même plus de 2 kg par ski sous les pieds. Idéals pour des approches et des excursions de faible dénivelé positif

ski de randonnee frreerando et freeski

  • Compétitions, performances
    Tu es un adepte des efforts d’endurance ? La course à pied ou le vélo te manque dès que l’hiver arrive ? Tu aimes le chrono et repousser tes limites ? Alors lis ce qui suit, ce type de ski, c’est pour toi
    Skis axés sur la performance, les skis light sont issus du monde de la compétition. Bénéficiant de plusieurs années de recherches dans le domaine, les skis de courses actuels sont des bijoux de technologies. L’utilisation du carbone et la mise au point de nouveaux systèmes de construction ont permis de gagner un poids considérable et ainsi d’offrir aux skieurs ambitieux un ski pesant environ 700 grammes ! Des skis fins, très peu taillés, avec moins de 70 mm au patin et dotés d’un cambre classique : ces skis s’adressent aux skieurs et skieuses expérimentés qui visent le chronomètre. Tu t’en doutes sûrement déjà, le revers de la médaille se traduit par une skiabilité à la descente pour le moins… surprenante pour ne pas dire déroutante, il te faudra des cuisses d’acier et un sens de l’équilibre bien développé.
    De plus, ces skis sont relativement fragiles (semelle plus fine, carres moins épaisses notamment) et nécessitent un soin et un entretien plus importants. A noter, le règlement pour les compétitions de ski alpinisme nationales et internationales exige une longueur minimale pour les skis : 150 cm pour les femmes et 160 cm pour les hommes.

ski de randonnee competitions et performances

Choisir la taille

Ta taille et ton niveau seront pris en compte pour le choix de la taille de ton ski. Plus le ski est court, plus il sera maniable. Si tu vises le plaisir à la descente, choisis plutôt un ski un peu plus long qui t’offrira plus de stabilité et de portance. Si tu es un compétiteur né, opte pour des skis courts, la chasse au gramme superflu est ouverte.

  • Randonnées, balades: longueur comprise entre ta taille et -5 cm
  • Freeski, Freerando: longueur comprise entre ta taille et +10 cm
  • Compétitions, performances: longueur comprise entre -10 et -20 cm de ta taille

Choisir taille ski randonnee

Les fixations de randonnées

Bien que les fixations monobloc ou « à cadre » tentent à disparaître, il existe toujours 2 grandes catégories de fixations qui, elles, comprennent plusieurs modèles.

  • Les fixations « à cadre »
    La partie frontale et la partie arrière de la fixation sont reliées. Ces fixations offrent une excellente tenue et procurent un sentiment sécurisant à leur utilisateur. Semblables aux fixations de ski alpin, elles sont faciles à chausser. Cependant, elles peuvent être encombrantes et, malgré des progrès dans leur construction, cela reste des fixations lourdes, entre 1,2 et 2,4 kg la paire.
  • Les fixations « low-tech » ou à inserts
    Initiée par Dynafit mais reprise par maintenant tous les fabricants ou presque, cette fixation se compose de deux éléments distincts. La partie frontale est munie d’un système de pointes (ou griffes) qui pince l’avant de la chaussure grâce aux inserts métalliques dont sont équipées toutes les chaussures de randonnée récentes. La chaussure de ski est ainsi maintenue que sur l’avant pour les montées, cela procure un confort supérieur grâce à une meilleure liberté de mouvement. La partie arrière passe du mode montée au mode descente et maintient aussi fermement le talon de la chaussure de ski. Peu importe le modèle que tu choisiras, les fixations de ce type seront beaucoup plus légères (entre 0.2 kg et 1 kg la paire) et nettement moins encombrantes que les fixations « à cadre ».

Pour les compétiteurs, il va de soi qu’il est logique de mettre une fixation légère sur un ski léger. Pour les amateurs de Freerando et de pentes raides, le choix sera moins tranché et devra prendre en compte la solidité de la fixation pour absorber les grosses sollicitations du ski en neige profonde.

 

lien article ski alpin   lien articles ski de fond

Commentaires

Laisse un commentaire